Guide de création d’entreprise : les 9 étapes incontournables

0
840

N’avons-nous pas déjà entendu les expressions comme : « je veux monter ma propre entreprise », « je préfère travailler à mon compte personnel » ou encore « je veux créer mon restaurant », etc. En effet, nombreux sont les hommes et femmes qui sont motivés par le désir de fonder leur propre société au regard de leur statut salarial incommode à leurs besoins. Cependant, faire un saut du statut salarial à la création de son propre emploi constitue une prise de risques énorme. Certaines étapes apparaissent donc indispensables pour transformer ces risques en atouts lors de la création d’une entreprise. C’est ce que vous propose cet article.

L’idée de conception du projet

C’est une étape fondamentale dans la création de toute entreprise. En effet, quand il s’agit d’améliorer la qualité des produits ou des services ou encore concevoir de nouveaux services, vous trouverez toujours des personnes qui ont déjà cette idée en tête. Mais rares sont ceux qui arrivent à dépasser cette étape parce qu’entreprendre, c’est faire un bond dans l’inconnu. Alors, pour y arriver, vous devez d’abord vous interroger sur vos sources de motivation. Ce paramètre vous amène à examiner :

Votre présent emploi est sans doute le secteur d’activité que vous maîtrisez le plus. Et pour l’énergie et la disponibilité qu’exige la création d’une entreprise, il est plus judicieux de s’invertir dans son domaine de prédilection. Alors, est-ce que vous aimez véritablement cet emploi ? Comble-t-il vos attentes ? Certains paramètres devraient fonder votre changement de régime professionnel.

Que représentent les charges de vos enfants par rapport à votre famille ? N’avez-vous pas des factures d’électricité ou de loyer à régler ?

Dans quel secteur d’activité êtes-vous qualifié ? Êtes-vous dynamique à gérer des situations imprévues et à répondre efficacement aux exigences de la concurrence ? Il faut dire de façon claire que la raison qui sous-tend votre idée de création d’entreprises est la vraie source de votre motivation. Dans tous les cas, il est important de murir vos réflexions sur votre changement de statut professionnel lié à la création d’entreprises. Car, la moindre erreur pourrait être préjudiciable à la réussite de votre projet. Avec ce site, vous pouvez facilement bénéficier d’un accompagnement dans la création de votre business.

Confronter votre idée de création à d’autres

L’entrepreneuriat est un domaine très vaste qui offre beaucoup d’opportunités. Il enregistre de ce fait des milliers d’entrepreneurs chaque année. Alors, pour assurer la durabilité et la rentabilité de votre jeune entreprise, vous devez mesurer votre idée de création d’entreprises à d’autres idées de services déjà existantes. Ainsi, vous devez veiller à :

  • La différence et la nouveauté de votre idée d’entreprise ;
  • L’adaptation de votre idée d’entreprise à des besoins et problèmes précis du marché ;
  • La volonté des clients de payer le coût qu’exige la solution à ces problèmes.

Vous pouvez même mettre à l’épreuve votre idée avant de passer à la création proprement dite de votre société. Cette partie peut rapidement émousser votre ardeur. Mais attention ! Ne vous découragez pas. L’échec fait partie du fonctionnement d’une entreprise. Il est gage d’expérience et vous indique les réajustements à faire pour la suite de votre projet. Parfois, il est préférable de demander les critiques de votre entourage. Cela pourrait vous permettre de vous préparer à la gestion des difficultés.

La réalisation d’une étude du marché

Nous pouvons dire que l’étude du marché occupe une place prépondérante dans l’ensemble des étapes nécessaires à la création d’entreprises. Vous avez déjà conçu votre projet, vous avez testé votre idée, alors, il ne vous reste qu’à vous renseigner sur votre secteur d’activité. Mais aussi à vous informer sur les entreprises qui offrent déjà des prestations dans le domaine que vous avez choisi.

Cette étape a l’avantage de vous permettre de mieux positionner vos produits sur le marché. Elle a pour objectif de mieux cerner le secteur en vue d’adapter votre projet aux propositions existantes et aux besoins des clients. Pour cela, il faut rassembler certaines informations permettant de mieux appréhender le secteur d’activité à travers les questionnements suivants :

  • Le secteur est-il en plein essor ou en chute ? Autrement dire, est-ce que les services et les ventes ont connu une croissance les années précédentes ?
  • Quelles sont les perspectives pour les années à venir ? Ce secteur d’activité promet-il un lendemain meilleur ?
  • La stabilité du prix des produits a-t-elle été constatée les années précédentes ?
  • Les prestations ou les produits mis en vente intéressent-ils un nombre important de consommateurs ?
  • Les services ou les produits sont-ils de première nécessité ? Est-ce qu’ils répondent à un besoin conjoncturel ?
  • Est-ce un produit ou un service positionné sur un secteur porteur, répondant à un grand penchant de la société ? (Manger sain, consommer bio, etc.)
  • Comment identifier les raisons qui justifient l’instabilité du prix des produits dans  le secteur ? Existe-t-il des possibilités pour jubiler cette difficulté ?
  • Quelles sont les obligations liées au secteur d’activité ?
  • Existe-t-il des entreprises concurrentes dans le domaine d’activité ?

Cette dernière question vous invite à étudier les entreprises qui exercent dans votre secteur d’activité. Pour cela, vous devez vous intéresser au nombre de personnes que ces entreprises emploient, à leur taille financière et à l’étendue de leur couverture.

Quant à la dernière partie de l’étude du marché, elle concerne l’étude de la zone d’achalandage. Ainsi, vous devez vous interroger sur :

  • la périphérie couverte par votre secteur ;
  • le nombre d’habitants de cette zone ;
  • les caractéristiques sociologiques et culturelles de ces habitants ;
  • les débouchés existants pour vos services et produits ;
  • la recherche des sociétés concurrentes installées mitoyennes.

Au cas où les entreprises concurrentes seraient trop nombreuses, il est plutôt recommandé de vous installer ailleurs pour ne pas vous exposer à une concurrence déloyale.

Comment positionner votre entreprise sur le marché ?

Cette étape vous recommande de définir de façon précise votre offre et surtout votre clientèle cible. Vous devez ensuite nommer votre marque,vos prestations et produits et même choisir votre slogan. Ici, vous devez mener une réflexion approfondie pour asseoir une cohérence entre ces différents éléments. Ainsi, sont déconseillés, les noms difficiles à retenir. En effet, cette partie vise :

La protection de votre idée : il s’agit de sécuriser votre conception par la garantie d’un brevet. Mais votre slogan ainsi que votre nom et logo peuvent contribuer à cette protection à l’Institut National de Propriété Intellectuelle (INPI).

Les contraintes légales associées à la création de votre entreprise : ne perdons pas de vue le fait qu’il existe des secteurs d’activité qui sont régis par des réglementations personnelles. C’est l’exemple de l’exercice du métier de la pharmacie ou la restauration. Alors, c’est le lieu de vous conformer à celle qui est en vigueur dans votre domaine d’activité. Il faut dire que les secteurs agro-alimentaires sont très exigeants vis-à-vis des règles sanitaires par exemple.

Le choix d’une entreprise autonome ou en franchise : ce choix se fait selon le type de projet. Pour cela, il faut savoir si :

  • le domaine d’activité est majoritairement occupé par de réseaux influents ;
  • les entreprises autonomes peuvent connaitre de succès ou elles représentent un modèle.

Dans tous les cas, vous devez proposer quelque chose qui marque une différence dans le secteur. L’innovation est indubitablement la condition sine qua non pour rendre original le positionnement de votre entreprise.

Comment financer votre entreprise ?

La création de toute entreprise dépend en grande partie des possibilités de financement. Créer une entreprise, ce n’est pas qu’investir de l’énergie et de temps. C’est aussi investir de l’argent. C’est sans doute le point crucial dans le processus de création d’une société. Cette étape prend en compte deux paramètres fondamentaux à savoir :

Il consiste à entrevoir toutes les dépenses associées au capital humain et aux matériels. Ceci vous permet de viabiliser votre projet sans oublier la rentabilité de votre entreprise.

Certains moyens sont disponibles pour vous faciliter cette étape de recherche du financement pour le compte de votre institution. Nous pouvons citer au total quatre sources d’investissement :

  • il s’agit ici du financement associatif. On parle dans ce cas d’un groupe de personnes ayant les mêmes motivations entrepreneuriales qui s’associent pour constituer le capital social. Chaque apport financier représente une part d’action.
  • ce type de financement est fondé sur le capital-risque, les fonds de financement et surtout le mécanisme d’investissement participatif (le Crowfunding).
  • ici, les banques offrent aux créateurs d’entreprise des possibilités de prêts variées comme par exemple les prêts d’investissement immobilier.
  • elles prennent en compte les assistances financières aux chômeurs qui désirent entreprendre. Nous pouvons citer à titre d’exemple ARE, ARCE, ACCRE, NACRE, de même que beaucoup d’autres assistances issues des structures gouvernementales.

Toutefois, nous devons faire remarquer que le choix du financement doit être opéré en fonction des besoins de votre entreprise.

La localisation géographique de votre entreprise

La domiciliation d’une entreprise est un paramètre fondamental dans le processus de création. Elle joue un rôle primordial dans la fidélisation de la clientèle et l’accessibilité de l’entreprise à un nombre important de clients. À cet effet, il est bénéfique d’implanter sa société dans une zone à forte croissance démographique. Les proximités des écoles, des universités, des gares routières ou encore des marchés sont des potentiels endroits susceptibles de profiter à une entreprise.

Il est tout aussi important d’opter pour un local adapté à la taille de votre société. Pas trop grand ni trop exigu, mais facilement visible et répondant au poids financier de votre entreprise. Vous pouvez aussi choisir un local qui vous offre la possibilité d’agrandissement.

La forme juridique ou sociale de votre entreprise

Difficile de choisir une structure juridique pour les entreprises parmi les nombreuses qui existent. Les régimes sociaux des entreprises sont multiples et déterminent la forme fiscale, le statut social et la rémunération des employés.

On en dénombre comme forme sociale : l’Entreprise Individuelle, Société par action simplifiée (SAS), Société par Simplifiée Unipersonnelle (SASU), Société à Responsabilité Limitée (SARL), Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL). Avant d’adopter l’une ou l’autre de ces structures juridiques, il est important d’étudier leur influence sur le fonctionnement de votre entreprise en fonction de votre activité. La grille comparative des statuts juridiques constitue la meilleure source de choix de la forme sociale.

Déterminer vos besoins en capital humain et matériel de votre société

Le personnel d’une entreprise

Il est fondamental de savoir le nombre d’employés et leur salaire en fonction de leur diplôme. Ceci s’avère nécessaire pour le fonctionnement de votre entreprise. Définir vos besoins en capital humain et matériel vous permet de faire une prévision financière réaliste vis-à-vis de ces différents besoins. L’évaluation de ces besoins vous permet d’établir un budget conséquent et d’avoir une idée précise du recrutement ainsi que des dépenses que cela impose.

Les besoins matériels

L’emplacement est l’un des besoins matériels que nous avons préalablement évoqués. À cela, nous pouvons ajouter les appareils, les chaises, les tables, les outils informatiques, les instruments bureautiques, les vitrines, les matériels antivols, etc. Voilà autant de besoins en matériel que peut nécessiter la création d’une entreprise.

L’élaboration d’un plan marketing pour votre entreprise

Comme l’étude du marché et le financement, le plan marketing occupe une place privilégiée dans les démarches de création d’une entreprise. Il s’apparente un peu au résumé du votre projet. A partir du système marketing, vous pouvez déjà vous faire une idée de rendements ou non du projet et des possibilités d’obtenir ou non de financements. Cette partie exige de vous :

  • votre prospection du marché ;
  • le retour sur votre conception, votre clientèle cible, votre positionnement ainsi que votre offre ;
  • la forme du statut juridique de votre entreprise et de financement ;
  • le siège de votre société ;
  • le plan marketing et le business plan;
  • la prévision financière réalisée sur la base des besoins humains et matériels ;
  • le financement prévisionnel défini sur la base des besoins en capital humain et matériel.

Tout ceci vous permet d’atteindre principalement deux objectifs à savoir :

  • homologuer votre projet en vous assurant de sa vitalité financière ;
  • soumettre votre projet aux banques pour son investissement.

Mais pour réaliser un plan marketing efficace et professionnel, il est plutôt recommandé de faire appel aux experts. Ce qui vous permet de doter votre entreprise d’un instrument fiable, des logiciels de calculs performants et d’un modèle ayant déjà fait ses preuves.

Après avoir franchi la dernière étape, vous pouvez commencer par faire les démarches indispensables à la création de votre entreprise. C’est la formalisation qui pourra donner à votre entreprise un caractère légal et officiel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here